Bienvenue       

Espace Visiteurs
Espace Exposants
Espace Presse
Partenaires
Infos pratiques
Savigny sur Orge

Salon des médecines douces - 16 et 17 mai 2009
Gymnase Kennedy, Route de Morsang
91600 Savigny sur Orge

Tarif d'entrée : 5 € (Entrée offerte pour les moins de 16 ans)

Enregistrez-vous dès maintenant et profitez de
50 % de réduction !

 

> Liste des exposants <

> Liste des conférences <


> Définitions des métiers <

> La Presse en parle <


"La vraie prévention qui consiste à « entretenir » sa santé n’est pas encore assez prise en compte."

Au sein d’une conjoncture difficile pour tous, qu’elle soit financière, morale ou même psychologique, le secteur des médecines dites alternatives apparaît comme une solution de plus en plus évidente et sollicitée face à une industrie pharmaceutique qui produit des milliards d’euros chaque année sur nos maux.

En 2007, ce chiffre s’est élevé à 20,6 milliards d’euros (en prix fabricant hors taxe), soit +4,1% par rapport à 2006 et +5,9% en 2005...

La "iatrogénie médicamenteuse" est le terme donné à la conséquence indésirable
et négative sur l'état de santé de la prise d'un médicament. Elle  était jusqu'à récemment mal évaluée dans notre pays.

Selon le Ministère de la Santé et des Sports, la projection des données recueillies lors de deux études sur la iatrogénie médicamenteuse permet d'estimer le nombre des hospitalisations motivées par un effet indésirable médicamenteux à environ 128 000 par an en France;  ceci compte tenu des 4 000 000 admissions annuelles dans les services de spécialités médicales en France métropolitaine,

(intervalle de confiance : 101 000-156 000).
Sources : Ministère

On constaterait plus de 13 000 décès par an liées aux maladies iatrogènes.

Selon le Professeur Claude Béraud, « 50% des patients qui consultent leur généraliste présentent des symptômes sans rapport avec une maladie. Il en va de même pour 30% des patients s’adressant aux spécialistes. »

Le professeur Patrice Queneau, doyen honoraire de la faculté de médecine de Saint-Étienne et membre de l’Académie de médecine, souligne son souhait de montrer le chemin d’une médecine de qualité, responsable, individuelle et infiniment humaine.

Il y a toutefois une nuance au sein de tous ces chiffres qu'il ne faut surtout pas négliger... Car c'est au rythme des lectures incluant témoignages, données et autres sondages que l'on découvre que si ces chiffres semblent validés, ils contiennent souvent certaines confusions; telle une prise de médicaments selon
les doses prescrites et celle que l'on nomme inadaptée ou en surdose. 

Quoiqu'il en soit, si l'objectif principal est de mieux se porter, la mode étant d'ailleurs de préférer dire "soigner son bien-être", et ce, pour être moins sensibles aux éclectiques provocations microbiennes errantes, rien de sérieux ne peut se soustraire à la médecines traditionnelles et au diagnostique d'un médecin dans bons nombres de cas, surtout lorsqu'il faut guérir le corps une fois qu'il est touché.


Il n'en reste pas moins que face à de nouvelles préoccupations – nées aussi d’une prise de conscience aux tendances et couleurs « éco-bio » – le secteur des médecines douces connaît un essor prometteur depuis quelques années.

Et il doit s’attendre à une progression considérable dans les années à venir lorsque pas moins de 70% des Français déclarent souhaiter une collaboration entre toutes les médecines.

Les médecines naturelles rejoignent donc la vague exponentielle d’une attitude plus saine de ce 21e siècle où culture Bio, triage sélectif et économies d’énergies stimulent enfin les inquiétudes actuelles et à venir.

A travers ce salon, notre but est de faire-valoir les techniques et produits encore trop peu connus du grand public qui tend à se méfier des nouveautés en matière de santé, surtout lorsque ces dernières ne sont pas validées par la médecine traditionnelle.

Pour l’heure, nous pouvons, ensemble, commencer à rénover un certain nombre d’habitudes en matière de santé et de bien-être.

Thomas HUCHER
Organisateur




































Séance de 
régénération offerte
sur place avec UNI-VERS
Cliquez pour en 
savoir plus



Sources et supports :
Gélules de crise, Téléobs N°2209, 10 mars2007, Marco Mosca, p. 35
Prendre des médicaments : le meilleur chemin vers l’hôpital, Pratiques de Santé N°54, 22 juillet 2006, Alexandre Imbert, p.2
Accidents médicamenteux : Un arrêté qui fait mal, Le Point N°1797, 22 février 2007, Chritophe Labbé et Olivia Recasens, p.50
Jean de Kervasdoué : « Il faut tailler dans nos dépenses de santé », Capital N°183, Décembre 2006, propos recueillis par Anne Rosencher, p. 92
Lobby pharmaceutique : Emprise continue, Que Choisir N°444, Janvier 2007, p.5
Les médicaments sans tabou. Pièges, mensonges et vérités, Pr Claude Béraud, Librio, E.J.L., 2005
L’Aromathérapie, Dr Jean Valnet , Ed. Maloine / Livre de Poche, 1964.

D'autres liens :

Association AAVAC France
La iatrogénie (iatrogénèse) médicamenteuse en France
Sponsoring

Cliquez pour en savoir +


---



---

Découvrez....

Design & Programmation : Studio Nightstage © 2008 - Tous droits réservés